Maison des grands-parents de Sherbrooke


La maison de tout le monde

2018-08-09

La Maison des grands-parents de Sherbrooke est implantée dans le quartier Ascot depuis 20 ans, d'ailleurs, l'organisme a fait paraitre en mai dernier un cahier spécial dans La Tribune pour souligner son 20e anniversaire et présenter quelques-uns de ses différents collaborateurs.

Des bénévoles qui évoluent

Mais justement, ces collaborateurs ils ressemblent à quoi? Élise Barrière, directrice générale depuis un an et demi, explique : « Le visage du bénévole typique a changé, le profil a changé, ce sont de plus en plus des personnes qui ont travaillé et ils ont une vision différente du bénévolat» en même temps ce sont des gens «très actifs, dynamiques et en santé». Et à quel âge sommes-nous considérés comme grands-parents? Pas de balise à cet effet. Si les plus jeunes membres ont autour de 50 ans, Madame Barrière rappelle que «dans l'intergénérationnel, on intègre tout le monde».

L'important, c'est d'offrir aux membres des opportunités de plaisir : «il faut être séduisant et avoir un milieu de vie intéressant». Visiblement, La Maison des Grands-Parents y arrive puisqu'elle compte une centaine de membres actifs, dont certains depuis 20 ans et les AGA de l'organisme réunissent une cinquantaine de personnes; bref, la vie associative y est assurément très forte!

Faire tomber les préjugés

À La Maison des Grands-Parents, on travaille avec la famille au sens large : des grands-parents font de l'aide aux devoirs et de l'aide à la lecture dans les écoles du quartier, notamment auprès des élèves en classe d'accueil. De plus, l'organisme organise des forums de discussion dans les écoles secondaires. Le sujet? La révolution tranquille. Des grands-parents s'intègrent donc au contenu du cours d'histoire de secondaire 4 pour tenir des discussions avec les élèves : «ce sont des témoins vivants qui viennent parler de leur vécu» ce sont des individus «riches de connaissances et de savoirs à transmettre». De plus, grâce à la collaboration d'une agente d'intégration du Cégep de Sherbrooke, la Maison organise des rencontres d'échanges entre des ainés et des adultes en processus de francisation : une autre façon de faire tomber les barrières.

La Maison a également sa troupe de théâtre : un troupe intergénérationnelle, «la seule» croit Madame Barrière. Ainsi des ainés et des adolescents se donnent la réplique dans un texte créé par un des acteurs ainés. D'un côté comme de l'autre, cette activité permet de faire tomber des préjugés. Sous la gouverne du comédien Alexandre Leclerc, la troupe jouit d'une grande popularité : il y a un processus d'auditions et on y fait «des miracles». 

La Maison offre également une panoplie d'activés entre ainés et des possibilités d'implication à ses membres : club de tricot, friperie, diner mensuels, pour n'en nommer que quelques-unes.

Le vieillissement de la population? Une opportunité!

«Les familles ont changé de visage, elles se sont éloignées, maintenant il y a peu d'enfants et beaucoup de grands-parents». Ces changements sociaux sont des opportunités de développement pour la Maison des Grands-Parents. Parce qu'avec des enfants «sur stimulés» et des parents essoufflés, les traditionnels soupers du dimanche chez les grands-parents sont devenus rares; «avec la vie qu'on mène aujourd'hui, souvent les grands-parents n'ont même pas de contacts réguliers avec leurs propres petits enfants».

Par ailleurs, dans le quartier Ascot, plusieurs enfants immigrants n'ont plus de liens directs avec leurs grands-parents et certaines personnes âgées n'ont pas de petits-enfants : la Maison devient donc un milieu où ces gens peuvent trouver un semblant de famille et briser leur isolement. Surtout «qu'en gardant nos personnes actives, on fait de la prévention tant pour la santé physique que mentale». Bref un organisme de la sorte apporte beaucoup dans un milieu, en permettant à des gens de se maintenir actifs et de continuer de contribuer à la société même s'ils ne travaillent plus, car «où nous sommes aujourd'hui c'est en partie grâce à eux». À méditer.

Rêves et défis

Un des défis de la Maison des Grands-Parents est de se faire mieux connaitre par la population : «certains pensent qu'on est un centre d'hébergement pour personnes âgées»! Comme il y aura de plus en plus de personnes pouvant participer aux activités de l'organisme, la visibilité est un enjeu majeur. La Friperie est un bon moyen d'y arriver.

À quoi rêve la directrice générale? «Doubler le membership et être dans toutes les écoles de Sherbrooke... Je voudrais agrandir pour pouvoir accueillir des grands groupes de 50-60 personnes... Mais là je trouve que je rêve pas assez grand, il me semble qu'avoir des petites maisons partout en Estrie ce serait intéressant». S'il y a une demande du milieu, la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est prête à offrir son soutien... Des intéressés en milieu rural peut-être?

Archives


L'A.R.C.H.E de l'Estrie

2018-08-09

Maison des grands-parents

2018-08-09

Alex Côté

2018-08-09

Mot de la direction

2018-08-09

Josée Fontaine

2018-08-09

Revitalisation du centre-ville

2018-07-04

Sercovie

2018-07-04

Élise Barrière

2018-07-04

Le Tremplin 16-30

2018-07-04

Véronique Barbara Viens

2018-07-04

Entre Nous - 28 juin 2018

2018-06-28

Entre Nous - 21 juin 2018

2018-06-21

Entre Nous - 14 juin 2018

2018-06-14

Entre Nous - 7 juin 2018

2018-06-07

Entre Nous - 30 mai 2018

2018-05-30

Entre Nous - 24 mai 2018

2018-05-24

Entre Nous - 17 mai 2018

2018-05-17

Entre Nous - 9 mai 2018

2018-05-09

Entre Nous - 3 mai 2018

2018-05-03

Entre Nous - 26 avril 2018

2018-04-26

Entre Nous - 19 avril 2018

2018-04-19

Entre Nous - 12 avril 2018

2018-04-12

Entre Nous - 28 mars 2018

2018-03-28

Entre Nous - 22 mars 2018

2018-03-22

Entre Nous - 15 mars 2018

2018-03-15

Entre Nous - 8 mars 2018

2018-03-08

Entre Nous - 1er mars 2018

2018-03-01

Entre Nous - 22 février 2018

2018-02-22

Entre Nous - 15 février 2018

2018-02-15

Entre Nous - 8 février 2018

2018-02-08

Entre Nous - 1er février 2018

2018-02-01

Entre Nous - 14 décembre 2017

2017-12-14

Entre Nous - 6 décembre 2017

2017-12-06

Entre Nous - 30 novembre 2017

2017-11-30

Entre Nous - 23 novembre 2017

2017-11-23

Entre Nous - 16 novembre 2017

2017-11-16

Entre Nous - 9 novembre 2017

2017-11-09

Entre Nous - 2 novembre 2017

2017-11-02

Entre Nous - 26 octobre 2017

2017-10-26

Nouvelles Entre Nous - 19 octobre 2017

2017-10-19

Nouvelles Entre Nous - 11 octobre 2017

2017-10-11

Nouvelles Entre Nous - 5 octobre 2017

2017-10-05

Nouvelles Entre Nous - 28 septembre 2017

2017-09-28

Nouvelles Entre Nous - 21 septembre 2017

2017-09-21

Nouvelles Entre Nous - 13 septembre 2017

2017-09-13

Nouvelles Entre Nous - 7 septembre 2017

2017-09-07

Nouvelles Entre Nous - 31 août 2017

2017-08-31

Nouvelles Entre Nous - 24 août 2017

2017-08-24

Nouvelles Entre Nous - 17 août 2017

2017-08-17

Nouvelles Entre Nous 5 juillet 2017

2017-07-05

Nouvelles Entre Nous - 28 juin 2017

2017-06-29

Nouvelles Entre Nous - 20 juin 2017

2017-06-20

Nouvelles Entre Nous - 15 juin 2017

2017-06-15

Nouvelles Entre Nous - 8 juin 2017

2017-06-08

Nouvelles Entre Nous - 1er juin 2017

2017-06-01

Nouvelles Entre Nous - 25 mai 2017

2017-05-25

Nouvelles Entre Nous - 17 mai 2017

2017-05-17

Nouvelles Entre Nous - 11 mai 2017

2017-05-11

Nouvelles Entre Nous - 4 mai 2017

2017-05-04

Nouvelles Entre Nous - 27 avril 2017

2017-04-27

Nouvelles Entre Nous - 20 avril 2017

2017-04-20

Nouvelles Entre Nous - 13 avril 2017

2017-04-13

Nouvelles Entre Nous - 6 avril 2017

2017-04-06

Nouvelles Entre Nous - 29 mars 2017

2017-03-29

Nouvelles Entre Nous - 23 mars 2017

2017-03-23

Nouvelles Entre Nous - 16 mars 2017

2017-03-16

Nouvelles Entre Nous - 1er mars 2017

2017-03-01

Nouvelles Entre Nous - 23 février 2017

2017-02-23

Nouvelles Entre Nous - 16 février 2017

2017-02-16

Nouvelles Entre Nous - 9 février 2017

2017-02-09

Nouvelles Entre Nous - 2 février 2017

2017-02-02

Nouvelles Entre Nous - 26 janvier 2017

2017-01-26

Nouvelles Entre Nous - 19 janvier 2017

2017-01-19

Plan du site

.